+45 32 57 33 16

Nous sommes là pour vous

Nos horaires d'ouverture

Lun., jeu 8h -18h

Mar, mer, ven 8h-16h

Week-ends et jours fériés de 08h30 à 15h.

Consultations et/ou traitement sans délai d’attente

Contactez-nous

Remplissez le formulaire de contact

+45 32 57 33 16

info[at]storkklinik.dk

Remplir le dossier éléctronique ici!

Nous nous réjouissons d'avoir de vos nouvelles

 

 

FIV est l'acronyme de « fécondation in vitro »

La FIV est une des méthodes de procréation assistée. Avec cette méthode, la fusion de l’ovule et du spermatozoïde ne s’opère pas dans le corps de la femme mais, par contre, en laboratoire et en éprouvette. C’est pourquoi on dit "in-vitro", car cela ne veut rien dire d’autre que « dans un verre » (l’éprouvette).

Quand la FIV est-elle appropriée ?

La FIV est par ex. la solution quand :

  • les trompes de Fallope chez la femme manquent ou en occlusion (stérilité tubaire)
  • la qualité du sperme de l’homme est réduite
  • La croissance de la muqueuse utérine se développe en dehors de la cavité utérine (endométriose)
  • ou suite à un bilan les causes de la stérilité sont inconnues (stérilité idiopathique).
  • la femme est plus âgée, car les chances sont meilleures avec la FIV

Que se passe-t-il pendant une fécondation in vitro ?

1. La stimulation hormonale

La chance d’un résultat heureux en cas de traitement FIV augmente de manière significative, si l’on réussit une maturation simultanée de plusieurs ovules (normalement par traitement hormonal). Si cela n’est plus possible ou n’est pas souhaitable (âge avancé, réserve d’ovules limitée, hypersensibilité aux hormones) la FIV peut s’appliquer avec un ou peu d’ovules (« stimulation FIV douce »).

2. Prélèvement et préparation des ovules

Dès que les ovules sont matures, le médecin prélève les ovules, guidé à l’ultrason, par introduction d’une mince aiguille dans l’ovaire. La ponction des ovules s’opère par aspiration du liquide des follicules. L’intervention ne prend normalement que quelques minutes. La femme peut prendre un analgésique et un calmant avant l’intervention. Les ovules prélevés sont ensuite préparés à la fécondation dans le laboratoire.

3. Le sperme

Les spermatozoïdes de l’échantillon est purifié en laboratoire. Dans cette opération, on trie les spermatozoïdes mobiles d’entre ceux qui sont immobiles /morts. S’il n’y a pas de spermatozoïdes dans l’éjaculation de l’homme,on peut aller les chercher directement dans les testicules par biopsie testiculaire (TESA). S’il n’y a pas de spermatozoïdes chez le partenaire qui puisse féconder, on utilise des spermatozoïdes cryopréservés d'une banque de sperme (don de sperme).

4. Fusion du spermatozoïde et de l’ovule dans l’éprouvette

Après quoi on rassemble les spermatozoïdes sélectionnés et l’ovule de la femme dans une éprouvette. Là, ils baignent dans une solution nourricière spéciale. Maintenant, les spermatozoïdes doivent, sans aucune assistance, féconder les ovules. Déjà, le lendemain du prélèvement, on observe si les ovules ont été fécondés. Les ovules fécondés vont se développer en embryons qui sont gardés dans un incubateur (armoire thermique) entre deux et cinq jours.

5. Transfert d’embryons

Quand les embryons sont prêts, le médecin peut déposer après accord avec la patiente le ou les embryons dans l’utérus de celle-ci, conformément aux dispositions de la loi. Cette introduction se réalise à l’aide d’un fin cathéter. Ce transfert est indolore et ne prend que quelques minutes. Les embryons doivent maintenant s’installer dans la muqueuse utérine où ils doivent se développer.

A l’aide d’un test de grossesse, on contrôle, deux semaines après le dépôt, si l’intervention a réussi.

Quelles sont les chances de réussite par traitement FIV ?

La chance de tomber enceinte à l’aide de la FIV dépend tout d’abord de l’âge de la femme. Le taux de grossesse réussie pour les femmes jusqu’à 30 ans par transfert d’embryon est d’environ 40 % alors que pour les femmes de 40 ans, il est d’à peine 30 %. En moyenne, il y a un tiers des interventions de ce type qui finit par une grossesse réussie.

Si les ovules fécondés excédentaires de bonne qualité ne peuvent être déposés, ils peuvent être congelés (cryopréservation) pour une utilisation ultérieure. Cela signifie que la femme évite ainsi le traitement hormonal et la ponction d’ovules à la prochaine tentative

Quels sont les éventuels risques et effets indésirables liés à la FIV ?

Comme pour tout autre intervention médicale, il y a bien sûr quelques risques liés la FIV. La plupart des complications sont rares – mais les cas isolés peuvent être par contre très graves. De temps en temps, par exemple, on a pu constater des effets indésirables suite au traitement hormonal tel que le fameux syndrome d’hyperstimulation. La femme peut souffrir de douleurs abdominales, de nausées et de difficultés respiratoires. Il y a un risque d’infection et un risque de grossesse extra-utérine légèrement accru. Le risque aussi que lors d’une ponction, inopinément, une détérioration d’organes.se produise. Votre médecin traitant ne manquera pas de vous avertir de tous les cas de figure, les chances et les risques encourus par le traitement et son déroulement, ainsi que les risques d’une grossesse multiple.

Autres sujets qui pourraient vous intéresser :

Nous sommes là pour vous

N'hésitez pas à nous contacter!

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous

Nos heures d'ouverture:

Lun, jeu 8h-18h
Mar, mer, ven 8h-16h
Week-ends et jours fériés de 08h30 à 15h.

Contactez-nous:

✉ info[at]storkklinik.dk
+45 32 57 33 16

Nous nous réjouissons d'avoir de vos nouvelles!